Sans fard et sans reproche

En 2016, la chanteuse américaine Alicia Keys déclarait la guerre au maquillage dans sa chanson « When A Girl Can’t Be Herself » [1], affirmant haut et fort : « Maybe all this Maybelline is covering my self-esteem. »[2] Savait-elle qu’elle lançait alors un mouvement à l’échelle mondiale ? Décryptage.

La peau est marquée socialement par les modes de vie. À l’heure des selfies, personne n’est dupe : là où un fond de teint trop couvrant cache les défauts, le nude serait, au contraire, l’expression d’une grande confiance en soi. Une peau nette et naturelle renverrait une image valorisante, là où un maquillage outrancier témoignerait d’un désir de contrebalancer une estime de soi défaillante. Comme l’explique l’anthropologue Séverine Enjolras, « Le nude répond à beaucoup de codes qu’il faut connaître. C’est quelque chose de subtilement sophistiqué, qui entre aussi dans une tendance plus globale : revenir à un idéal de simplicité, comme manger bio et local, porter des matières naturelles, vivre à la campagne ».

Retour aux sources

« Etre sans fard » : voilà une expression qui couronne une personnalité authentique. Pour le sémiologue Anthony Mathé, professeur au CELSA, il est important de ne pas confondre les tendances no make up et nude, chargées d’intentions différentes : « Le nude est synonyme de bonne mine. Et c’est un gros travail ; d’abord sur les soins, et ensuite en maquillage. Le no make up, c’est un manifeste. C’est vouloir arrêter de se soumettre aux images. Tout n’est pas instagrammable ! ». Pour les stars d’Hollywood qui ont initié le mouvement, c’est aussi une violente remise en cause des injonctions à la séduction dont elles sont l’objet.

Estime de soin

De l’avis de tous, un beau nude commence chez soi, par des soins méticuleux, un démaquillage quotidien, et un environnement parfaitement maîtrisé : « Le nude s’inscrit de toute évidence dans les soins de la peau. Il oblige à un entretien très respectueux, et à la nécessité de l’hydratation », poursuit l’anthropologue. En effet, point de beau « nude » sur une peau brillante ou terne.
Après tout le nude est une discipline et un art, qui commence bien en amont des techniques de maquillage les plus sophistiquées. La peau est un véritable parchemin sur lequel s’imprime la vie au fil des années. C’est ce qui fait sa beauté, son caractère secret et unique ; car comme l’écrivait Valéry, « Ce qu’il y a de plus profond dans l’homme, c’est la peau ».




[1]Quand une fille ne peut pas être elle-même
[2] « Peut-être que tout ce Maybelline masque ma confiance en moi

à lire également

WEBZINE_MISE_A_NU

On se met à nu ?

WEBZINE_COLLANTS_CHAIRS

Les collants chairs

WEBZINE_BLOC_SANS_FARD

Sans fards et sans reproches

WEBZINE_BLOC_RESTEZ_INSPIREE